Compte-rendu du Conseil Municipal – 26 Nov. 2015

le

ENFIN UN PEU MOINS DE MÉPRIS !

Est-ce l’effet « 13 Novembre » ? Est-ce l’arrivée toute prochaine du jugement du Tribunal sur l’expression de l’opposition ? Est-ce le rififi au FN qui provoque cela ? Difficile à dire. Malgré quelques petits tacles en-dessous de la ceinture et quelques exagérations, le Maire d’Istres s’en est tenu à un échange bien plus courtois qu’à l’habitude ! Face à une telle attitude, nous ne pouvions que l’être également.

Si ce conseil a été marqué par le remaniement de l’opposition frontiste, cela n’était pas pour autant le coeur des discussions.

Beaucoup de sujets ont attirés notre attention, nos critiques mais aussi nos propositions.

* * *

FORUM DES CARMES : Le fiasco perdure.

Rappelons que le promoteur du Forum des Carmes (RMBI) devait initialement payer : le parking souterrain, payer les fouilles archéologiques, payer les fondations et la dalle spéciales, payer le détournement d’un canal d’eau souterrain (« La parabière »). Or, depuis le lancement de ce projet qui n’est toujours pas sorti de terre, chacun de ses éléments a été pris en charge finalement par la ville ou le SAN (et donc les contribuables).

Lors de ce conseil nous devions voter pour « exonérer » le promoteur le paiement du détournement du canal de la parabière. Nous le refusons !

Cette énième concession que nous faisons à un promoteur qui n’a toujours pas déboursé 1€ depuis les 8 années que le projet est lancé est la preuve de l’infaisabilité de ce Forum.(et le seul recours en Justice qui est intervenu l’a été APRÈS la date d’inauguration du Forum et retiré 2 mois après. De plus, un recours n’empêche pas les travaux de continuer. Depuis 2012, plus aucun recours n’empêche le projet). Comme l’a indiqué Michel LEBAN : « Si ce promoteur était sérieux, le projet serait sorti depuis longtemps ! »

Or, il est clair pour nous que celui-ci est frileux et que les enseignes commerciales ne s’y bousculent pas ! La stratégie qui vise à développer 3 zones commerciales en même (Tubé, Casino et centre-ville) est décourageante pour tout commerce. Cerise sur le gâteau, on apprend que nous allons bientôt revoter pour la 3ème fois le contrat avec ce promoteur puisque le dernier en date a dépassé sa date de validité.

>Nous avons donc proposé un projet alternatif qui était celui de notre campagne électorale : « La Plaço dis Istrens », un projet plus modeste et réalisable plus rapidement et plus facilement techniquement.


 

TARIFS DE CANTINES SCOLAIRES ET SENIORS : une nouvelle hausse

Nous avons voté « CONTRE » l’augmentation des tarifs de cantines scolaires (Collège SAVARY) et des foyers seniors (MERAVHIO et REGALIDO).

Justifiées par « l’augmentation des denrées et des frais de personnel » nous avons consulté le rapport de l’iNSEE qui indique que le prix des denrées diminue ! Et si les charges de personnel augmentent, ce n’est pas aux usagers d’en payer une nouvelle fois le prix. La ville a largement de quoi faire des économies sur son train de vie (notamment celui des élus !). Robin PRÉTOT l’a indiqué : C’est d’abord à ceux qui sont en haut de la pyramide de payer et de montrer l’exemple afin d’épargner nos administrés le plus possible.


 

CHÂTEAU DES BAUMES : un projet immobilier juste à côté !

NON, NON et NON ! Il nous a été demandé de vendre une parcelle de terrain pour les besoins d’un ensemble immobilier… juste à côté du Château des Baumes !

Si l’adjoint à l’urbanisme nous a expliqué que le terrain se situait en contrebas du château et ne touchait pas la pinède de pins parasol, le plan lui montre tout à fait le contraire !

De plus, le Maire nous a garanti que cela ne viendrait pas gâcher le patrimoine et que les constructions seront « limitées ». Or, rien ne nous le certifie par écrit (aucune convention ou contrat d’engagement). Et lorsque vous vendez un terrain, que celui-ci est constructible, et que votre projet respecte le PLU (qui ne comprend plus de COS) rien ne permettra d’empêcher la construction d’un immeuble même s’il fait 4 étages.

L’absence de garanties et le flou qui règne sur la situation géographique précise de la parcelle nous poussent à refuser la vente de ce terrain.

> Nous avons proposé de lui donner une autre vocation pour l’aménager en jardin public en lien avec le château des Baumes. Cela permettra de mettre en valeur ce patrimoine que nous souhaitons conserver.


Voilà les sujets de discussion principaux de ce conseil. Nous avons également amendé oralement le projet de redevance d’occupation du domaine public afin d’obtenir plus d’égalité de traitement et avons voté en faveur de plusieurs projets (navette maritime) que nous soutenons pour aller dans le bon sens.

Notre opposition constructive continue son travail dans la même droite ligne : l’intérêt général et le devoir d’incarner un contre-pouvoir. Pas de postures, que des positions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s